“L’ascenceur”

je flottais
tenu par les yeux
nous voyais
circuler
le sang volontaire
et beaucoup de choses à faire
de plus en plus hauts
mon corps
dans sa chair de poule
crépitait
à l’écoute
du vide
sur terre comme au ciel
l’âme mélangée
aux calculs que nous étions
devenus
sur le point de naître
d’éclore encore
détacher les yeux de nous
sans perdre la tête
renaître
au delà
loin
si loin là-bas
dans mon plexus solaire
et revenir sans cesse de
l’immensité toute crue
autour qui
lançait cet appel déchirant

“ c’est un garçon “

Jean-Charles Fonti

Découvrez les œuvres de JC Fonti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.